Montréal/Tiohtià:ke, Québec
19-21 juin 2024

Télécharger le programme préliminaire de la conférence

———————

Un message aux membres participant au Congrès 2024

Cher·es membres et ami·es de l’ACETS,

J’espère que cette note vous trouvera tou·tes en bonne forme et que vous profitez bien du début du printemps.

Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, l’ACETS avait prévu de participer activement au Congrès des sciences humaines de 2024 et avait préparé un programme très dense comprenant des personnes conférencières et des communications toutes plus fascinantes les unes que les autres. Malheureusement, la situation syndicale à l’Université McGill a rendu notre participation au Congrès des sciences humaines impossible car il y a toujours un piquet de grève actif parmi le corps professoral de droit sur le campus, et nous sommes déterminé·es, comme vous j’en suis sûr, à ne jamais franchir un piquet de grève pour assister à un événement académique.

Dans ce contexte, le comité exécutif de l’ACETS et son comité du programme ont pris la décision de détacher notre congrès annuel du Congrès des sciences humaines et d’organiser notre événement par nous-mêmes, aux mêmes dates en juin. Nous annulerons notre participation au Congrès des sciences humaines cette année et demanderons un remboursement à 100%, mais nous sommes prêts à payer tous les frais d’annulation que le Congrès des sciences humaines nous facturera. En attendant, nous cherchons activement un lieu alternatif et espérons pouvoir tenir notre congrès en personne en juin.

Dans le cas peu probable où nous ne parvenions pas à trouver un lieu alternatif, nous déplacerons notre congrès en ligne, mais cela ne se produira que si nous ne parvenons pas à trouver un lieu à Montréal. Nous ne prévoyons pas que ces changements entraîneront des coûts supplémentaires pour vous. Lorsque nous aurons sécurisé un lieu, nous en informerons le Congrès des sciences humaines et inviterons tous les membres à demander un remboursement.

Nous vous écrivons donc pour vous informer que l’ACETS 2024 se déroulera à Montréal, comme prévu, dans un lieu alternatif. Nous vous informerons des lieux alternatifs dès que nous aurons des nouvelles de nos organisateurs locaux à ce sujet. Nous devrions avoir toutes ces nouvelles informations d’ici la semaine du 20 mai.

Solidairement,

Charles Smith
Président de l’ACETS

——————-

Le comité organisateur invite les participant·es à soumettre des propositions pour le 10e Congrès annuel de l’Association canadienne d’études du travail et du syndicalisme (ACETS). Nous acceptons les propositions sur tous les sujets touchant au passé, à l’actualité ou à l’avenir des études du travail et du syndicalisme. Notre objectif est de bâtir un programme diversifié tant sur le plan méthodologique que théorique, de même qu’en termes d’approches disciplinaires ou de thèmes abordés. Le comité accepte des propositions de communications individuelles, de sections thématiques, de panels, de table-rondes et d’ateliers. Les chercheur·es en provenance du milieu syndical et communautaire sont fortement encouragés à participer.

Les conséquences du réchauffement climatique, associées à celles des migrations globales, du vieillissement socio-démographique et de la polarisation politique se manifestent désormais au quotidien. Alors que leur impact sur les travailleuses et travailleurs est de plus en plus évident, la remise en cause du capitalisme et l’émancipation du travail s’imposent comme des conditions nécessaires à la garantie d’un avenir durable. Le congrès 2024 de l’ACETS se veut une occasion d’échanger sur les interactions entre la lutte aux changements climatiques et la promotion de la justice sociale, et ce sur tous les fronts sur lesquelles travailleuses, travailleurs et syndicats sont engagés. Ces conversations peuvent inclure des questions telles que : qu’est-ce qu’une « transition juste » intégrant justice environnementale et justice sociale ? Comment construire une solidarité et un pouvoir syndical sur ces questions tout en remettant en cause le capitalisme vert ? Que signifie le regain actuel des conflits de travail pour ces luttes ? Comment interagissent-elles avec les luttes contre le racisme et le colonialisme ? Que pouvons-nous apprendre des perspectives féministes et de genre afin de bâtir ces solidarités ? Quelles stratégies politiques adopter pour mettre de l’avant les perspectives des travailleuses et travailleurs et confronter la montée en puissance de la droite et le déni climatique ? Les enjeux environnementaux peuvent-ils servir d’inspiration à une revitalisation de l’internationalisme ouvrier ?

Le comité d’organisation encourage également les propositions en lien avec les luttes actuelles et la riche histoire ouvrière et syndicale de Montréal/Tiohtià:ke et du Québec. Ces propositions peuvent inclure des rapports et analyses sur des campagnes de syndicalisation et d’organisation collective de travailleuses et travailleurs migrants, de nouvelles stratégies pour rejoindre les travailleuses et travailleurs de l’économie à la demande (gig economy), la création de coalitions entre syndicats et mouvements sociaux ou encore les défis du syndicalisme dans le secteur public.

Les participant·es n’ont pas à se limiter à ces questions. Les autres thèmes pouvant être abordés incluent notamment :

  • Les milieux de travail sains et la santé et sécurité du travail
  • Les émotions au travail et en lien avec le travail
  • La pauvreté et le travail précaire
  • L’intelligence artificielle, la surveillance au travail et le colonialisme digital
  • Le capitalisme de plate-forme et ses implications pour les travailleuses et travailleurs
  • Les fonds de pension, la financiarisation et les travailleuses et travailleurs
  • La migration et la justice pour les travailleuses et travailleurs
  • Le travail inéquitable, informel et non-rémunéré
  • L’impérialisme, le colonialisme et l’internationalisme ouvrier
  • Le syndicalisme, les mouvements sociaux et les nouvelles formes d’organisation collective des travailleuses et travailleurs
  • Les inégalités, le populisme et la (dé)démocratisation
  • L’anticapitalisme et l’antiracisme : les approches intersectionnelles et décoloniales

Frais d’inscription au Congrès

Chercheur·es et professeur·es universitaires permanent·esPersonnes issues du milieu syndical et communautaireÉtudiant·es, enseignant·es, et personnes en situation de sous-emploi, de chômage ou à la retraite
Membres de l’ACETS$75$0$0
Non-membres$250$60$60

Note

Des frais additionnels d’inscription au Congrès des sciences humaines s’appliqueront.
www.cawls.ca/.

Contact Us

We're not available right now. But you can send us an email and we'll respond as soon as possible.

Start typing and press Enter to search